Made in Japan – Centre du graphisme d’Echirolles

14 décembre 2016 / Design / Retour d'expérience / 0 commentaire

Globalement, la communication visuelle et la culture graphique au Japon sont différentes de celles de la France. Les goûts et les concepts graphiques sont différents : par exemple sur une même surface, le contenu est souvent beaucoup plus chargé chez les Japonais qu’un document français. On ne hiérarchise pas les informations de la même façon, les règles de mise en page sont différentes. Les couleurs n’ont pas les mêmes connotations selon les cultures, tout comme les typographies auxquelles le public est habitué. Par exemple en France, on associera le blanc à la pureté, au luxe ou encore à l’hygiène, alors qu’au Japon, le blanc est synonyme de deuil.

Dans le cadre de l’exposition « Japon: Les grands maîtres de l’affiche » au Musée Géo-Charles, le travail de deux artistes est particulièrement ressorti.

Shigeo FUKUDA

fukuda
fukuda-2

Shigeo Fukuda, né en 1932, est un artiste japonais reconnu. Il est à la fois plasticien, illustrateur, graphiste, sculpteur, designer d’objets et scénographe. L’illusion d’optique et les anamorphoses (déformation réversible d'une image à l'aide d'un système optique) sont visibles dans la construction de ses œuvres. C’est l’un des premiers graphistes japonais dont l’œuvre concilie les traditions de la culture de son pays à l’esprit occidental. Toutes ses maquettes graphiques sont réalisées à la main. Il est magicien illusionniste à travers sa communication visuelle satyrique à double lecture qui questionne notre imagination et met en doute le réel. Fukuda touche un public varié par ses jeux graphiques, ses pièges visuels et ses images qui en cachent d’autres. Son talent s’est éteint en 2009.

UG Sato

pasted-graphic
pingouin
dav
U.G. Sato, affiche pour la Japan Graphic Designers Association,1995.

U.G Sato, né en 1935, à Tokyo, travaille dans une maison entièrement décorée par ses soins. On pourrait comparer son atelier à un musée : images, affiches, tracts, objets et jouets composent son univers. Son travail de concepteur est basé sur l'illustration simple mais percutante. En 1995, il réalise une campagne d’affiches par fax à Paris et à Tokyo afin de protester contre les essais nucléaires français. Son travail est similaire à l’univers des dessins de la presse : traitement simple, en noir et blanc et message efficace.

Un univers graphique riche

Cette année pour le mois du graphisme à Echirolles, c’est le Japon qui est mis  l’honneur. Ce pays fascinant nous offre un univers graphique précieux, coloré et extrêmement significatif. Le graphisme au Japon est un empire de signes parfois difficile à comprendre, entre tradition historique et regard contemporain, chacun possède ses propres significations.

Retrouver la riche programmation de cette édition ici :

http://www.echirolles-centredugraphisme.com/img/Calendrier_Mois_du_graphisme2016.pdf


Qu'avez vous pensé de cet article ?

FacebookTwitterLinkedInPinterestViadeo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Sara Rudilla

Designer chez huco

Catégories Design Retour d'expérience.

Même catégorie

WeWay sur un globe en hologrammes
Application WeWay : 1 an après
Le scribing : une nouvelle façon de prendre des notes
Designer une Application